Etat des paroisses de l'élection de ST JEAN D'ANGELY en 1686

A FRONTENAY, Monsieur le Prieur de Soubise était le Seigneur. La paroisse était composée de 400 feux. La terre produisait des grains de toutes sortes et du vin ; légumages, chanvres et lins, beaucoup de pacages et peu de bois. Cette paroisse fut toujours très taxée par l’impôt de Taille, et aussi le peuple peinait fortement à la payer. En 1699, la Taille représentait la somme de 5 300 livres.

Grains et vignes

(FRONTENAY : juste en dessous en rose avec un +)

 

 

Les céréales semblaient abonder (vert et jaune) surtout dans la région et la paroisse de FRONTENAY montrant une certaine richesse de ces secteur par rapport aux autres localités de l’Election de SAINT JEAN D’ANGELY, riches en production de vins, considérés à l’époque comme une production moins bénéfique.

  

Elevage

Les pacages sont tributaires des rivières et des marais. Les deux principales zones semblent situées de Tonnay-Charente à Taillebourg et autour de FRONTENAY-ROHAN-ROHAN. La Châtellenie de FRONTENAY L’ABATTU était le meilleur fond de l’élection pour toutes sortes de grains et de pacages.

  

Bois - Légumes et Fruits

(FRONTENAY : juste en dessous avec indiqué légumes - chanvre et lin)

Les « légumages » étaient une caractéristique de FRONTENAY parmi la région de l’Election de SAINT JEAN d’ANGELY avec le chanvre et le lin.

  

La population

(FRONTENAY : juste en dessous en rose avec le gros carré bleu)

FRONTENAY était la quatrième plus grosse paroisse de l’Election de SAINT D’ANGELY avec 400 feux derrière, dans l’ordre, SAINT JEAN D’ANGELY (1 548 feux) ; TONNAY-CHARENTE (636 feux) et SAINT SAVINIEN (580 feux).

  

La densité

(FRONTENAY : juste en dessous en jaune)

FRONTENAY avait, en 1686, une densité supérieure à 10 habitants au km2 supérieure à la moyenne de 8,9 habitants par km2 en excluant ST JEAN D’ANGELY.

  

La Taille

(FRONTENAY : juste en desous en rose avec un gros carré bleu)

La carte de la Taille en valeur absolue est très proche de la carte des feux, surtout si l’on compare le dessin des deux tranches hautes (fond rouge). Mais, on notera que FRONTENAY comme l’ensemble des paroisses des Deux-Sèvres actuelles semblait surtaxé. A l’image de la carte ci-dessous, indiquant le montant de la taille par feu, toutes les familles frontenaysiennes subissaient fortement cet impôt.

  

 

(FRONTENAY : juste en dessous en rouge avec un +)

Certaines paroisses comme FRONTENAY étaient reconnues « fort chargées de taille » mais d’autres fois, la mention d’une contribution excessive, lourde en tout cas, ne concernait qu’une partie des habitants, ainsi incités à changer de paroisse. Ces « gros taux » résultaient parfois du passage de métairies en faire-valoir direct. Il y avait plusieurs habitants de petite noblesse qui avaient des métairies qui portaient de gros taux ; les maîtres faisaient faire leurs métairies à présent par leurs valets, si bien que les habitants ne pouvant pas supporter les gros taux étaient obligés de quitter et par conséquent la paroisse était ruinée. Ce phénomène concernait, semble-t-il, FRONTENAY et toute la châtellenie. Le résultat était que l’on « jetait » la taille sur des misérables, qui ne pouvaient payer.

A FRONTENAY L’ABATTU, la Taille représentait 7 037 livres en 1680, 7 228 livres en 1681, 7 518 livres en 1682, 8 239 livres en 1683, 8 200 livres en 1684 et en baisse en 1685 avec 7 300 livres. 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site