L'ancienne Tour de FRONTENAY

Le 25 juillet 1830, au moment du cadastre, FRONTENAY, sous l’administration du Comte DE BEAUMONT, Préfet des Deux Sèvres, et de Monsieur ARNAULT, Maire, il existait encore, à 60 mètres environ de l’église, sous le n° 1424 du plan, une très ancienne tour, qui, jusqu’à la Révolution, était demeurée comme le chef-mois, le chef-lieu, le château, la tour féodale et seigneuriale du grand fief et duché-pairie de FRONTENAY-ROHAN-ROHAN. Elle était située en face du portail principal de l’église, dans l’impasse où se situait la maison de Repos de la Congrégation des filles de la Croix. Cette tour de 12 mètres de diamètre environ, qui avait été réparée à la fin du XVIème siècle, en 1596. En effet, le 25 juillet 1596, par suite d’un marché entre M° Jacques GAULTIER, Receveur de la Baronnie de FRONTENAY et Antoine RICHARD, Maître maçon, demeurant à CHAMPDENIERS, ce dernier devait hausser la Tour de FRONTENAY de deux étages, afin d’y établir deux chambres. Il devait aussi bâtir dans la chambre basse (au dessus de la basse-fosse) une petite tour ou cachot. Il devait refaire les cheminées, obvirer à la fumée et monter un escalier jusqu’au dernier étage. Le tout devait être terminé à la Toussaint, moyennant les prix et somme de cent écus sols par acte reçu par M° Jean JOUSSELIN, notaire Juré. La charpente de la tour fut également réparée la même année moyennant 50 écus sols.

La Tour fut détruite entre 1830 et 1909. L’emplacement appartenait, en 1909, à Madame veuve MONTEIL, de FRONTENAY. Avant la Révolution, les membres de la famille GELE, de FRONTENAY, en étaient les châtelains, ou gardiens officiels, de père en fils. C’est pourquoi elle fut désignée jusqu’à sa démolition, sous le nom de « Tour des Gelés ».

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×