Statistiques des Décès de l'Etat Civil de 1794 à 1902

Les statistiques ont été effectuées sur les décès des enfants morts nés, des enfants de moins de 6 ans et de plus de 80 ans. Ces statistiques sont assez équilibrées pour cette période de 109 ans d’où il ne ressort que peu d’interprétation si ce n’est une baisse conséquente de la mortalité infantile et une hausse d’âge de décès par le nombre de décès supérieurs à 80 ans dans la partie la plus récente.

Pendant cette période de récolement  d’information (1794 à 1902), on dénombre au total 5 308 décès soit une moyenne par année de 48 – 49 décès.

L’année 1871 obtient le record du nombre de décès en une seule année avec un total de 95 décès tandis qu’on ne dénombrait que 28 décès en 1808.

 

Décès de plus de 80 ans

Pendant ces 109 ans de statistiques, 397 personnes de plus de 80 ans décédèrent à FRONTENAY représentant donc 7,5 % de l’ensemble des décès et une moyenne de 3 à 4 décès par année. Les années qui connurent les plus fortes concentrations de décès de plus de 80 ans furent incontestablement 1846 avec 15 décès sur 41 total (36,6 %) et 1881 avec 13 décès sur 31 au total (41,9 %) tandis qu’en 1798 et 1827, il n’y eut aucun décès dans cette tranche d’âge.

Voici, à présent, la retranscription de l’acte de décès de la personne décédée la plus âgée lors de cette analyse, parmi les 5 308 décès :

Décès le 13 Novembre 1851 de GUICHARD Jacques, ancien cultivateur, âgé de 98 ans, veuf de BRUNET Marie, né à PARIS, demeurant à FRONTENAY, fille de feus GUICHARD x et de BOUROLLEAU Louise. Déclarants : GUICHARD Jacques, Cultivateur, 65 ans, Cultivateur, demeurant à FRONTENAY, fils du défunte et PREVOST Isaac, 39 ans, instituteur, demeurant à FRONTENAY, non parent du défunt.

 

Décès d’enfants morts nés (= naissance d’enfant sans vie)

Il y eut 170 décès d’enfants mort nés dans tout l’intervalle de cette étude (3,2 % des décès totaux et une moyenne d’1 à 2 décès par an) et curieusement, aucun décès d’enfant mort né n’est indiqué dans les registres de décès de l’Etat Civil de FRONTENAY avant 1808. Les années 1869 et 1877, possèdent le nombre le plus conséquent de morts nés avec 6 décès pour ces deux années.

 

Décès d’enfants de moins de 6 ans

1 246 enfants de moins de 6 ans révolus sont décédés entre 1794 et 1902 représentant ainsi 23,5 % de l’ensemble des décès et une moyenne de 11 à 12 décès par an. Si l’on ajoute les enfants morts nés, nous obtenons un total de 1 416 décès (26,7 % du total des décès) et une moyenne de 13 décès par année. L’année 1811 est une année record avec 45 enfants décédés sur un total de 81 décès (55,5 %) avec 1847 où le nombre de décédés de moins de 6 ans représente un pourcentage de 48,4 %.

 

Conclusion

Durant cette période d’analyse (1794–1902), les personnes décédés dans les trois catégories analysées (plus de 80 ans, moins de 6 ans, morts nés) représentent 1813 personnes sur les 5 308 décédés soit un pourcentage de 34,2 % et un nombre de 16 – 17 personnes par année sur les 48 – 49 personnes décédés en moyenne par année.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site