Statistiques sur le recensement de Population de 1872

Total du nombre des habitants : 2140

Tranches d’âges extrêmes :     

De 0 à 12 ans : 424 soit  19,8 % de la population totale

De 13 à 21 ans :230 soit 10,75 %

Plus de 60 ans : 336 soit 15,7 %

Plus de 80 ans : 14 soit 0,65 %      

 

HOMMES :      

Total du nombre de garçons : 432 soit 20,2 % de la population totale

Total des hommes mariés : 554 soit 25,9 %

Total des hommes veufs : 84 soit 3,9 %

Total du nombre d’hommes : 1070 soit 50 %

Age moyen des Hommes : 36 ans et 1 mois

Doyen de la commune : MOINARD Pierre, 93 ans

Tranches d’âges extrêmes :

De 0 à 12 ans : 217 soit 10,15 % de la population totale

De 13 à 21 ans : 99 soit 4,6 %

Plus de 60 ans : 179 soit 8,35 %

Plus de 80 ans : 7 soit 0,3 %        

 

FEMMES :      

Total du nombre de filles : 414 soit 19,35 % de la population totale

Total des femmes mariées : 551 soit 25,75 %

Total des femmes veuves : 105 soit 4,9 %

Total du nombre de femmes : 1070 soit 50 %

Age moyen des femmes : 36 ans et 1 mois

Doyenne de la commune : Jeanne VILLEGER, 88 ans                 

Tranches d’âges extrêmes :     

De 0 à 12 ans : 207 soit 9,65 % de la population totale

De13 à 21 ans : 131 soit 6 %

Plus de 60 ans : 157 soit 7,35 %

Plus de 80 ans : 7 soit 0,3 %        

Si l’on compare au recensement précédent consultable de 1836, la population a baissé de 97 habitants. En 1872, nous pouvons observer un nombre de femmes et d’hommes parfaitement égal à 1070 et une moyenne d’âge identique soit 36 ans et 1 mois. L’âge moyen s’en trouve augmenter de 2 ans pour les hommes et de 3 ans pour les femmes par rapport à 1836. Les hommes possèdent comme en 1836 dans leur rang, le doyen de FRONTENAY, âgé de 93 ans. Pourtant, à contrario, le nombre de garçons est supérieur et le nombre de veufs inférieurs à la gente féminine, de même également pour les chiffres des tranches d’âges extrêmes analysées ci-dessus. En rapport à 1836, les tranches d’âge jeunes ont baissé (424 au lieu de 472 pour les 0 à 12 ans) et notamment celles de 13 à 21 ans divisée par deux (230 au lieu de 429) et celles des plus de 60 ans a augmenté (336 au lieu de 282) à contrario de celles des plus de 80 ans (14 au lieu de 24).

La famille la plus nombreuse de ce recensement est la famille BUFFETEAU (Jacques BUFFETEAU, fermier, 45 ans, né à LA CHAPELLE ST LAURENT et Marie DEFAYE, son épouse, 39 ans, née à GERMOND), qui est constituée des deux parents et de six enfants âgé de 2 mois à 11 ans.

Dans le recensement de 1872, à l’instar de celui de 1836, la profession de chaque habitant ne fut pas systématiquement notée. Seulement 851 professions sont indiquées soient 39,7% de la population, le reste des Frontenaysiens étant sans profession ou très jeunes. Voici cependant une description et un classement par catégorie des métiers indiqués :

Métiers de la terre : 300 cultivateurs – 39 fermiers – 21 journaliers – 8 propriétaires - 3 jardiniers

Métiers de domesticité : 52 domestiques (liés à la terre et autres fonctions) – 56 servantes – 1 bergère

Métiers de bouche : 10 bouchers - 3 aubergistes – 3 cafetiers

Métiers du pain et de l’huile : 8 meuniers - 7 boulangers – 3 fourniers - 2 huiliers – 1 farinier

Métiers du commerce : 8 marchand(e)s – 4 marchands de bois - 2 épiciers – 2 marchands de moutons - 1 marchand  de bestiaux - 1 poissonnière – 1 hongreur – 1 fabricant de râteaux – 1 marchand de chevaux - 2 buralistes –1 perruquier

Métiers de la laine et dérivés : 51 tisserands – 5 couturières - 3 lingères – 2 teinturiers – 1 tailleur - 1 cordier – 1 chiffonnier

Métiers du bâtiment : 27 maçons - 4 charpentiers – 2 poseurs - 1 peintre

Métiers du bois : 19 sabotiers – 15 menuisiers - 9 scieurs de long - 2 tourneurs – 1 chaisier

Métiers du cuir : 11 cordonniers – 4 bourreliers - 1 piqueur

Métiers du transport : 2 chefs de station – 2 employé de chemin de fer - 2 commis à cheval - 1 chef d’octroi – 1 employé de station

Métiers du fer et fer-bois : 8 maréchaux-ferrants – 4 cloutiers – 3 charrons - 4 tonneliers – 2 poêliers – 1 serrurier – 1 chaudronnier

Métiers de la justice et dérivés : 1 notaire (Alexandre JOUSSELIN) - 1 greffier de justice de paix (Louis PILOT) – 1 percepteur (M. VAN DER CRUYSSEN)

Métiers de la médecine : 1 médecin (Prosper DELAMONTAGNE) - 1 sage-femme (Jeanne CHARTIER épouse VELTIN)

Métiers de fonction publique : 5 gendarmes – 4 garde-barrières - 3 facteurs - 1 instituteur (Anselme RACAPE) - 1 directrice des postes - 1 garde -Champêtre

Sans profession : 82 personnes – 3 retraité – 2 rentiers

Religieux : 6 sœurs religieuses - 1 curé (Pierre DILLE) – 1 vicaire (Charles GENDREAU)

Divers : 2 pensionnaires d’école  - 1 ouvrière – 1 carrier           

Outre les métiers habituels d’artisanats divers, de commerce divers et de dit de bureaux, se dégage le caractère agricole de FRONTENAY avec 372 personnes (43,7 % de toutes les professions décrites) plus la domesticité souvent exercée dans les fermes, en augmentation par rapport en 1836 (38,5 %). La particularité ancestrale de FRONTENAY, le métier du tissage, de la laine et autres métiers dérivés (7,5% des professions) est toujours aussi présent mais en sensible recul (12,5 % en 1836). L’apparition du chemin de fer implique de nouvelles fonctions liées à ce nouveau moyen de locomotion. De même, l’implantation de la Congrégation des filles de la Croix était composée en 1872 de six sœurs religieuses.

Le bilan de la localisation des habitants dans la commune se divise de la façon suivante :

Total de la commune : 2140 individus -  659 maisons - 674 ménages

Total du bourg : 1283 individus - 442 maisons - 457 ménages

Total du village du Pont : 214 individus - 74 maisons - 74 ménages

Total du village de Bassée : 124 individus - 52 maisons - 52 ménages

Total du village de Fougerit : 80 individus - 33 maisons - 33 ménages

Total des maisons isolées : 229 habitants - 56 maisons - 56 ménages

Le bourg de FRONTENAY représente 60 % de la totalité des habitants et 67 % du nombre de maisons. Le Pont est le plus gros village de la commune avec 10 % des individus mais les maisons isolées et les villages épars marquent la plus grosse population hors bourg avec 10,7 % de la population.

Dans le recensement de 1872, est indiqué le lieu de naissance de chaque individu. En analysant les lieux, on aboutit à un nombre de 1506 individus nés à FRONTENAY (70,4 % de la population) tandis que 507 individus sont nés dans les Deux Sèvres (23,7 % des habitants), 68 habitants viennent du Poitou-Charentes (2,15 % soit 28 de Charente Maritime, 10 de la Vienne et 8 de Charente). De même, en s’excentrant progressivement de la commune, on trouve 28 individus issus du département de Vendée, 28 habitants originaires du Limousin (22 de la Haute Vienne, 3 de la Creuse et 3 de la Corrèze), 5 individus venant de la région Bretagne-Normandie, 4 Frontenaysiens nés dans le département du Maine et Loire mais aussi de la région Sud-ouest, 3 parisiens devenus Frontenaysiens, 2 habitants venant respectivement des régions Centre, Alsace-Lorraine et Bourgogne et enfin, une personne originaire respectivement dans la région Champagne, Franche Comté et enfin, note plus exotique Louis Charles POPLINEAU né à RIO DE JANEIRO.

Concernant la nationalité des habitants de FRONTENAY, un seul individu est de nationalité espagnole, François SENS, né à ST FLORENT de NIORT, âgé de 21 ans, célibataire et domestique.

A cette époque, étaient notées diverses informations très personnelles sur certaines caractéristiques physiques, mentales ou même religieuse. De sorte que dans ce recensement de 1872, on trouve à FRONTENAY, 20 protestants, 6 boiteuses et 3 boiteux, 4 borgnes, 4 indigentes, 2 idiots et 2 idiotes, 2 sourds, 2 manchote, 1 personne atteint de hernie, une autre d’un goitre et enfin une dernière paralysée.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site