Statistiques sur les Listes Electorales de 1880 et de 1928

Statistiques des métiers des FRONTENAYSIENS (hommes) présents sur les listes électorales de 1880

Métiers de la terre : 390 cultivateurs - 27 fermiers - 22 propriétaires – 7 journaliers – 3 jardiniers

Métiers de la laine : 41 tisserands - 1 teinturier

Métiers du bâtiment : 20 maçons – 1 charpentier - 1 plâtrier – 1 poseur

Métiers de la chaussure : 30 sabotiers – 11 cordonniers

Métiers du bois : 13 scieurs de long – 13 menuisiers - 1 marchand de bois

Métiers du pain : 8 meuniers – 8 boulangers – 2 fourniers

Métiers du fer et du fer-bois : 7 maréchaux-ferrants – 5 tonneliers - 4 charrons – 2 cloutiers – 2 ferblantiers – 1 serrurier

Métiers de la médecine : 3 médecins

Métiers du cuir : 4 bourreliers – 1 piqueur

Métiers du commerce de bouche : 7 bouchers – 2 crémiers – 1 marchand de porc – 1 poissonnier

Métiers d’artisanat divers : 3 chaisiers – 2 criniers – 1 cordier

Métiers de commerces divers : 1 chiffonnier – 3 perruquiers (coiffeurs) – 1 buraliste

Métiers de la restauration : 4 cafetiers – 2 aubergistes

Métiers de la justice et associés : 2 notaires – 2 clercs de notaire - 1 avocat – 1 greffier – 1 huissier – 1 juge – 1 juge de paix – 1 percepteur

Fonctionnaires : 6 facteurs – 1 receveur des postes – 2 chefs de gare - 1 employé de chemin de fer – 1 garde-champêtre – 1 instituteur

Sans profession : 4 rentiers – 3 retraités – 2 sans professions

Métiers divers non référençables : 2 commissionnaires – 2 Garde-lignes - 1 curé –1 vicaire - 1 empirique (?) – 1 écrivain – 1 domestique - 1 employé du ? – 1 fabricant (?) – 1 chef d’équipe

Armées : 16 soldats en en conscription (service militaire)

 

Statistiques des métiers des FRONTENAYSIENS (hommes) présents sur les listes électorales de 1928

Métiers de la terre : 281 cultivateurs - 31 propriétaires – 20 journaliers – 2 fermiers

Métiers du bâtiment : 15 maçons – 1 poseur – 1 peintre

Métiers de la chaussure : 23 sabotiers – 5 cordonniers – 2 chaussonniers

Métiers du bois : 10 menuisiers – 2 marchands de bois

Métiers du pain : 5 meuniers – 6 boulangers

Métiers du fer et du fer-bois : 7 maréchaux-ferrants – 4 charrons – 3 ferblantiers

Métiers de la médecine : 2 médecins – 1 pharmacien

Métiers de l’industrie : 7 industriels – 5 mécaniciens

Métiers du cuir : 3 bourreliers – 1 piqueur

Métiers du commerce de bouche : 6 bouchers – 2 charcutiers – 2 marchands de vins – 2 épiciers - 1 poissonnier – 1 limonadier – 1 gérant du caiffa

Métiers d’artisanat divers : 3 criniers – 1 rémouleur – 1 brossier

Métiers de commerce divers : 4 coiffeurs – 3 négociants – 2 marchands - 2 chiffonniers - 1 buraliste – 1 horloger – 1 chapelier

Métiers de la restauration : 4 cafetiers

Métiers d’employés : 7 employés de commerce - 3 comptables – 1 chauffeur - 1 représentation de commerce - 1 contremaître

Métiers de justice et associés : 2 notaires – 3 clercs de notaire - 1 avocat – 1 greffier – 1 percepteur – 1 employé de l’enregistrement

Fonctionnaires : 16 employés de chemin de fer –  3 employés PTT – 3 gendarmes – 2 sergents - 2 instituteurs – 2 cantonniers – 1 facteur – 1 chef de gare - 1 employé communal

Sans profession : 17 retraités

Métiers divers non référençables : 14 domestiques – 1 curé – 1 étudiant - 1 non indiqué

 

FRONTENAY était fondamentalement rural par le nombre très conséquent d’individus vivant du métier de la terre (cultivateurs, fermiers, propriétaires, journaliers) avec 62 % en 1880 et en légère baisse en 1928 avec 59 %.

FRONTENAY vivait,  à l’instar de l’année 1880, depuis plusieurs siècles, de son activité du tissu, du drap et de la laine mais en 1926, tous les tisserands ont disparu et avec eux, la tradition et le savoir-faire de la commune.

L’apport de l’industrialisation systématique des objets de la vie quotidienne, des opérations de fabrication et de la mécanisation des tâches entraîna en 1928 une disparition ou une baisse sensible pour une disparition programmée au fil du vingtième siècle des métiers artisanaux spécialisés comme les sabotiers, les chaisiers, les cordonniers, les charrons et autre maréchaux-ferrants, des meuniers, des fourniers, des bourreliers, des tonneliers, des cloutiers, des piqueurs, des cordiers, des criniers, des rémouleurs.

Cette industrialisation apporta également l’existence de nouveaux métiers plus contemporains  comme les industriels, les mécaniciens, les négociants, les employés du tertiaire et le développement conséquent du chemin de fer à FRONTENAY avec 16 employés et un chef de gare.


 

Localisation des électeurs en 1880

Bourg de FRONTENAY :  498

Le Pont d’Epannes :  82

Bassée :  52

Fougery :  36

Autres hameaux et fermes isolées :  57

 

Localisation des électeurs en 1928

Bourg de FRONTENAY :  411

Le Pont d’Epannes :  62

Bassée :   26

Fougery :  18

Autres hameaux et fermes isolées :  43

Autres domiciliations :  3   (2 à PARIS ; 1 à TUNIS)

 

Dans la mesure où nous avons en présence en 1928, 162 électeurs de moins qu’en 1880, on peut déduire que la répartition des électeurs reste équivalent entre les deux années soit, pour le bourg de FRONTENAY, 68,9 % des électeurs en 1880 et 72,8 % en 1928, petite augmentation peut-être liée à un « certain exode rural » à l’échelle communale, au détriment de Bassée et Fougery, dont les électeurs sont divisés par deux.


 

Tranche d’âge des électeurs en 1880

De 21 à 30 ans :  120

De 31 à 40 ans :  156

De 41 à 50 ans :  127

De 51 à 60 ans :  141

De 61 à 70 ans :  125

De 71 à 80 ans :  47

Plus de 81 ans :  9

Electeur le plus âgé :  86 ans

Nombre d’électeurs :  725

Age moyen des électeurs :  47 ans et 5 mois

 

Tranche d’âge des électeurs en 1928

De 21 à 30 ans :  106

De 31 à 40 ans :  95

De 41 à 50 ans :  117

De 51 à 60 ans :  96

De 61 à 70 ans :  86

De 71 à 80 ans :  42

Plus de 81 ans :  14

Non noté :  7

Electeur le plus âgé :  94 ans

Nombre d’électeurs :  563

Age moyen des électeurs :  48 ans et 2 mois

 

En consultant les tranches d’âge des deux années 1880 et 1928, on peut observer qu’il manque indéniablement dans la tranche 31 ans à 40 ans, les Frontenaysiens mort pour la patrie, pendant la grande Guerre. La plupart, en effet, des 73 soldats décédés, était né entre 1885 et 1895 et aurait été âgé de 33 ans à 43 ans. De plus, on peut également mettre en relief l’exode rural dû à la Révolution Industrielle qui, outre les lourds séquelles de la guerre 1914-18 expliquent la baisse des électeurs de 725 à 563 individus ; ce qui va de pair avec la démographie de la commune de FRONTENAY passant de 2 040 habitants au recensement de 1881 à 1 680 au recensement de 1931. Déficit également en 1928 pour les tranches 51 – 60 ans et 61 – 70 ans mais les explications, ici, semblent moins aisées à expliquer. L’amélioration des conditions de vie en 1928 par rapport à 1880 peut expliciter le recul de l’âge du doyen des électeurs passant de 86 ans en 1880 à 94 ans en 1928. En revanche, l’âge moyen de l’électeur Frontenaysien est quasi identique avec 9 mois de différence.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×